Europe-écologie Les Verts soutient la campagne présidentielle de Yannick Jadot

Europe Ecologie Les Verts est un parti écologiste qui a son siège à Paris. Il regroupe les militants écologistes et présente un candidat aux élections, pour développer ses idées. Comment ce parti soutient-il la campagne Yannick Jadot ?

Par un lancement officiel de campagne en Béarn 

La campagne présidentielle a été lancée en Béarn pour les écologistes. Cette présentation du parti dans ce pays est un signe de soutien pour le candidat. En effet, le comité formé et présent sur les lieux s’est chargé d’annoncer la candidature de Yannick Jadot. 

Lire également : Titre alternatif : "La psychologie du sport : Comment entraîner son mental pour atteindre la performance maximale

Il faut savoir que cela s’est fait sur le plateau de France Bleu Béarn Bigorre. Vous pouvez aller sur ce site pour avoir assez d’infos. De plus, Jean François Blanco, élu à la ville de Pau, et conseiller régional était un invité de  France Bleu Béarn Bigorre. 

Cet homme fait partie des référents en Béarn. L’urgence climatique constitue le thème principal porté par Yannick Jadot. On retient de ce dialogue que "Le rassemblement doit se faire sur le projet". Ce sont les mots du candidat écologiste, qui désire tourner la page de la primaire populaire et faire passer un message fort.

En parallèle : Transformez votre intérieur avec l'élégance des plantes artificielles

Par le lancement à Paris des états généraux de l'écologie 

Une autre marque de soutien de EELV est la grande annonce faite par le parti écologiste. En effet, Yannick Jadot déclare soutenir la « manœuvre d'ouverture courageuse » de la nouvelle secrétaire nationale du parti. 

Il s’agit de Marine Tondelier, une militante convaincue. Cette dernière fait de la santé environnementale son principal objectif. Les états généraux de l’écologie sont lancés à Paris. Ainsi, pour cette consultation, elle prend une décision importante. Elle arrive à faire passer en quatre années les rangs d'EELV de « 12.000 adhérents à un million de sympathisants ». 

Par ailleurs, le lancement d’une réunion en ligne, associée de réunions, est prévue. Puis, les participants tirés au hasard répondent aux grandes questions nées de l’espace d'échanges. De nouveaux membres de la société civile comme Marie-Blanche Personnaz rejoignent enfin le comité de pilotage de la consultation.