Actu, Report Sport, Sport, Voile

Volvo Ocean Race : Dongfeng Race Team fait peur!

8 juin 2018

Leader au classement, Dongfeng Race Team a une nouvelle fois frappée en remportant la Sky Ocean Rescue In-Port Race à Cardiff. Depuis le départ de la Volvo Ocean Race à Alicante en octobre dernier, l’équipage Sino-français skippé par Charles Caudrelier n’a qu’un mot d’ordre : gagner cette course en 2018.

Le moindre point compte en ces dernières de course, trois teams sont dans un mouchoir de poche mais à Cardiff, Dongfeng fait la différence et effraye de plus en plus ces concurrents en particulier Mapfre et Brunel.Après s’être imposé à Cap Town, Hong Kong et Auckland, Dongfeng Race Team vient de rééditer la performance au Pays de Galles en prenant les devant dès la deuxième porte après une bataille intense avec AkzoNobel. Ils coupent en premier la ligne d’arrivée et sont actuellement second au classement des In-Port derrière les espagnols – Mapfre

« Dongfeng a très bien navigué aujourd’hui, ils sont restés conservateurs mais avec une belle vitesse qui leur a permis de reprendre l’avantage sur AkzoNobel et l’emporter. » – Ian Walker, vainqueur de la dernière édition avec Abu Dhabi Racing

Même si le classement des In-Port Series est loin d’être anecdotique – il départagera les équipes à égalité de points au classement général de la Volvo Ocean Race, ce qui peut très bien arriver vu les positions actuelles- les sept teams, et particulièrement les trois premiers au général, Dongfeng Race Team, MAPFRE et Team Brunel (arrivés dans cet ordre sur cette Sky Ocean Rescue In-Port Race de Cardiff), sont d’ores et déjà focalisés sur ces deux dernières étapes qui décideront de l’issue de cette passionnante édition 2017-2018.

Bientôt la fin…

Il ne reste plus que 16 points à distribuer d’ici La Haye et les organismes sont fatigués par huit mois de course autour du monde – trois teams se tiennent en trois points pour la victoire finale. Depuis Itajai, Dongfeng mène le classement du temps de course cumulé qui donne un point supplémentaire en fin de course, un atout qui pourrait peser lourd.

« Nous allons arrêter de calculer, nous concentrer sur ce que nous avons à faire pour aller chercher cette victoire d’étape qui se refuse à nous depuis le départ. » – Charles Caudrelier, skipper Dongfeng Race Team

Du côté de Team Brunel, la victoire est à portée de main puisque depuis leur départ de Auckland, le team néerlandais skippé par Bouwe Bekking n’a cessé de briller en remportant la dernière leg ains que la douloureuse Auckland – Itajai et se classant deuxième pour la Itajai – Newport. A bord, un marin qui rêve d’un triplé en or – Peter Burling, vainqueur de la dernière Coupe de l’America et médaillé olympique en 49er au Brésil. Pour lui tout est encore possible!

« Le fait de nous retrouver à quelques points seulement des premiers rend la fin de course tellement plus palpitante, puisqu’on a maintenant une chance de gagner.» – Peter Burling, Team Brunel

Après les longues étapes océaniques, ce parcours relativement court jusqu’en Suède sera un tout autre exercice. Beaucoup de transitions météo, de forts courants – cette ascension vers le Nord de l’Europe va pousser encore à l’extrême les équipages. Les marins n’ont pas d’autre choix que de rester en mode régate côtière, à l’image d’une étape de Solitaire du Figaro où ils devront naviguer au contact, enchaîner les manœuvres et les changements de voiles, avec très peu de sommeil.

#VolvoOceanRace

 

 

Leave a Reply