Actu, Coup de Coeur, Culture, Musique

Une playlist rafraîchissante, s’il vous plaît!

12 août 2018
C’est l’été, il fait chaud. On a tous investi les bords de mer pour nous rafraîchir mais cela ne suffit pas. Que faire ?
A – Boire un bon Mattei bien frais
B – Se jeter dans une rivière
C –  Ecouter une bonne playlist ?
On a choisi les trois options en combiné! Mais quoi mettre dans cette fameuse playlist ? No worries, Manège Culturel s’occupe de tout… Suave, Fresh, Sun…

 

Cuco x Clairo – Drown

À seulement 19 ans, Cuco alias Omar Banos, auto-producteur et artiste solo originaire de Hawthorne en Californie, pratique la guitare, la basse, le clavier, la batterie, la trompette, le cor et le mellophone depuis déjà onze années. C’est juste après le lycée que l’autodidacte réalise sa première mixtape, ‘Wannabewithu’, dans laquelle ses peines de coeur adolescentes se mêlent à des accords abstraits, des synthés lo-fi, des riffs de guitares planants et une batterie percutante. Après la sortie de son clip pour le titre ‘Summertime Hightime’, Cuco revient avec le titre inédit ‘Drown’ en duo avec Clairo, autre tête montante de la scène indie. Cette collaboration s’inscrit dans la lignée des ‘Songs From Scratch’ orchestrées par adidas Originals et Yours Truly.

 

Jazzy Bazz – Leticia

Deux ans après P-Town, un premier album adoubé par la critique, Jazzy Bazz est de retour avec Leticia. L’enfant du du 19eme arrondissement « prend la routine et la fait groover », et en particulier, une histoire de femme. Après El Presidente, le titre fait parti de l’album NUIT, qui sortira le 7 septembre. Il nous parle de son parcours et de son positionnement dans la musique, lui qui « essaye de se comporter de manière à apporter du positif ».

 

Kazy Lambist – Love Song (Kid Francescoli remix)

Il est l’un des titres phares de la production de Kazy Lambist. Cette fois-ci, Kid Francescoli se l’approprie et y amenant ses ambiances mélo-romantiques et cinématiques afin d’en faire le titre parfait pour l’été – à écouter sans modération autour d’un bon petit apéro avec vue… L’été 2018 est SO LOVE!

 

Rosalia – Pienso En Tu Mirà

Saluée par la critique avec « Malamente », la nouvelle sensation espagnole Rosalia revient avec Pienso En Tu Mira. Après une prestation remarquée au festival Sonar, à Barcelone – sa ville natale, la jeune chanteuse compte désormais dans les rangs de ses fans, des personnalités telles que Diplo, J Balvin ou encore Pedro Almodovar. Ce track confirme une fois de plus son talent à produire des sons efficaces et envoûtants; le tout accompagné d’une esthétique visuelle originale qui s’incarne notamment par des clips impressionnants.

 

Haring – Golden Hours

Haring est un musicien et producteur belge de musique électronique installé à Bruxelles que l’on retrouve sans la création Gangue (avec La Fine Equipe et Fulgeance). Sa musique est une soigneuse combinaison de house, d’électronica et de downtempo dont son nouveau titre « Golden Hours » est le parfait reflet.

 

Stensy – Homeboys

Stensy propose ainsi un univers aux résonances urbaines, éminemment dans l’air du temps, à mi-chemin entre trap, pop et cloud rap. Sous la brillance de l’autotune, l’attachant grain de voix du rappeur vient se poser avec technicité sur des productions incisives signées Wizman et Vaati. Le flow est percutant, frais et spontané, l’écriture habile, et les punchlines visent juste. Avec simplicité, aisance et humour, le rappeur dépeint son quotidien, ses visions et aspirations, reflétant ainsi de façon prenante sa génération. Une identité sonore qui se prolonge visuellement dans une esthétique contemplative aussi colorée que désabusée, teintée de ce spleen doux-amer si typique de l’ère post-internet. Après plusieurs mois de travail en studio, Stensy nous livre le clip du single ‘Homeboys’, véritable hit estival et prémisse d’un nouveau projet à paraître à l’automne.

 

Mou – Mou Tang Clan + ça va le faire

Ni rap ni chanson, Mou évolue entre les lignes à moins de 70 bpm. Avec une nonchalance sans fainéantise, ce grand corps tatoué manie avec une pointe d’humour les codes du rap et de la chanson française, ou comment marier le sens de l’absurde de Brigitte Fontaine et l’authenticité de Fabe. Cuisinier à la ville, Mou pimente ses textes doucereux d’une pointe d’amertume et de surréalisme sur des instrumentaux produit par La Brousse quelque part entre Tyler The Creator, Mild High Club et Sade.
Nantais d’adoption, Mou rejoint la team Futur Records et vient ajouter sa touche à une nouvelle scène française qui se joue des styles (Eddy de Pretto, Muddy Monk, Myth Syzer).

 

R.LUM.R – Right Here

Né sous le nom de Réginald Lamar Williams Jr, R.LUM.R, est un auteur-compositeur-interprète pas comme les autres : il redéfini le genre R’n’B. Il grandit en Floride, et s’installe à Nashville à l’âge de 25 ans. Il acquière un énorme succès en ligne grâce à son R’nB texturé dans la lignée de Miguel et The Weekend – un R&B mature aux accents pop. Doté d’une palette vocale agrémentée d’un falsetto judicieux, Williams s’est fait connaître en 2015 avec « Show me » et « Be Honest », des ballades atmosphériques auto-éditées sous forme de singles.

 

#MaMusiqueEn2018

Leave a Reply