Actu, Report Sport, Sport, Voile

Transat Jacques Vabre : les arrivées brésiliennes

13 novembre 2019

La baie de tous les Saints s’est éclairée à chaque arrivée de duo engagé dans la Transat Jacques Vabre. Le parcours de 4 350 milles en diagonale du Havre à Salvador de Bahia réserve tous les deux ans son lot de surprises et de belles histoires à raconter. Après avoir avalé autant de milles, le Brésil, la Caïpirinha et les fruits frais sont à porté de main…

Vendredi 8 novembre, à 5h 49mn 41s (heure française), Gilles Lamiré et Antoine Carpentier ont franchi la ligne d’arrivée de la 14e édition de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre en première position de la catégorie Multi50, avant jury. Le duo aura mis 11 jours 16 h 34mn et 41s pour parcourir les 4 350 milles théoriques depuis Le Havre à la vitesse moyenne de 15,50 nœuds, mais il a réellement parcouru 4926 milles à 17,56 nœuds. Au départ du Havre, Gilles Lamiré avait beau annoncer qu’il venait pour gagner, Groupe GCA – Mille et un sourires n’était pas le favori des bookmakers de cette 14ème Route du café. Mais en rachetant cette année l’ex-Crêpes Waouh 3 de son premier nom, un plan VPLP de 2009 au palmarès exceptionnel, le skipper malouin savait qu’il disposait désormais d’une arme à la hauteur de ses ambitions. Après six ans passés sur le circuit Multi50, celui qui a déjà empoché en solitaire la Transat anglaise en 2016 s’était adjoint les services d’ un co-skipper aussi discret qu’efficace. Déjà vainqueur à Salvador de Bahia en Class40 il y a deux ans aux côtés de Maxime Sorel, Antoine Carpentier est à l’aise sur tous les supports, aussi bien entre trois bouées qu’au grand large. Routés par Christian Dumard, Gilles Lamiré et Antoine Carpentier signent une course parfaite, à la hauteur de leur trimaran, le plus titré de l’histoire de la Classe Multi50. Groupe GCA – Mille et un sourires empoche à Salvador de Bahia sa sixième victoire dans une course transatlantique, dont quatre Route du café.

SALVADOR DE BAHIA, BRAZIL – NOVEMBER 8: Groupe GCA – Mille et Un Sourires skippers Gilles Lamire and Antoine Carpentier win the Multi 50 category of the Transat Jacques Vabre 2019, duo sailing race from Le Havre, France, to Salvador de Bahia, Brazil, on November 8, 2019 in Bahia, Brazil. (Photo by Jean-Louis Carli/Alea)

Vendredi 8 novembre, à 15h 53mn 01s (heure française), Thibaut Vauchel-Camus et Frédéric Duthil ont franchi la ligne d’arrivée de la 14e édition de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre en deuxième position de la catégorie Multi50. Le duo aura mis 12 jours 02h 38mn et 01s pour parcourir les 4 350 milles théoriques depuis Le Havre à la vitesse moyenne de 14,97 nœuds, mais il a réellement parcouru 5054 milles à 17,39 nœuds. Son écart au premier Groupe CGA Mille et un sourires est de 10h 20mn 03s. Partis grands favoris du Havre, Thibaut Vauchel Camus et Frédéric Duthil ont rapidement pris les choses en main. Premier sur la ligne de départ, premier à Etretat et impérial dans la descente musclée de la Manche, le duo confirme d’emblée sa maîtrise du sujet. En tête jusqu’à Gibraltar, avec jusqu’à 70 milles d’avance sur ses deux poursuivants, Solidaires En Peloton-ARSEP a ensuite souffert dans le passage de la dorsale qui régissait l’entrée dans l’alizé. Plutôt que d’accepter de recroiser derrière Primonial et Groupe GCA Mille et un Sourires après ce petit épisode tactique, ils préfèrent suivre leur option à fond, traversent les Canaries et perdent beaucoup de terrain quand il faut se recaler dans l’ouest pour passer le Cap Vert et rejoindre le Pot-au-noir.

SALVADOR DE BAHIA, BRAZIL – NOVEMBER 8: Solidaires en Peloton – Arsep skippers Thibault Vauchel-Camus and Fred Duthil celebrate with champagne taking second place in the Multi 50 category of the Transat Jacques Vabre 2019 on November 8, 2019 in Bahia, Brazil. Transat Jacques Vabre is a transatlantic duo sailing race from Le Havre, France, to Salvador de Bahia, Brazil. (Photo by Jean-Louis Carli/ALeA)

Samedi 9 novembre, à 13h 24mn 42s (heure française), Sébastien Rogues et Matthieu Souben ont franchi la ligne d’arrivée de la 14e édition de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre en troisième position de la catégorie Multi50. Le duo aura mis 13 jours 00h 09mn et 42s pour parcourir les 4 350 milles théoriques depuis Le Havre à la vitesse moyenne de 13,94 nœuds, mais il a réellement parcouru 5088 milles à 16,30 nœuds. Son écart au premier Groupe CGA Mille et un sourires est de 1h 7h 35mn 07s. Outsiders pour leur première transat en Multi50, Sébastien Rogues et Matthieu Souben ne débarquaient pas au Havre pour faire de la figuration. Régatiers émérites, Sébastien a fait ses classes en catamaran volant GC 32 quand Matthieu, spécialiste du cata de sport, est un barreur recherché en Multi50. Restait au plus jeune équipage en Multi50 à décrocher ses galons de marins mais ils s’élançaient sans complexe, à la barre de l’ex Réauté Chocolat, réputé robuste et sain, vainqueur de la dernière Route du Rhum…

SALVADOR DE BAHIA, BRAZIL – NOVEMBER 9: Primonial skippers Sebastien Rogues and Matthieu Souben celebrate taking 3rd place in the Multi 50 category of the Transat Jacques Vabre 2019, duo sailing race from Le Havre, France, to Salvador de Bahia, Brazil, on November 9, 2019 in Bahia, Brazil. (Photo by Jean-Marie Liot/Alea)

Dimanche 10 novembre, à 01h 23mn 00s (heure française), Charlie Dalin et Yann Eliès ont franchi la ligne d’arrivée de la 14e édition de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre en première position de la catégorie IMOCA. Le duo aura mis 13 jours 12h 08mn et 00s pour parcourir les 4 350 milles théoriques depuis Le Havre à la vitesse moyenne de 13,42 nœuds, mais il a réellement parcouru 5062 milles à 15,62 nœuds.

Souvent cités parmi les favoris, Charlie Dalin et Yann Eliès semblaient cocher toutes les cases au départ du Havre. Duo complémentaire, complice et éprouvé (Charlie et Yann ont déjà participé ensemble à la Route du café en 2015), ils embarquent sur un foiler de dernière génération qui a impressionné aux entraînements en septembre. Charlie est talentueux, Yann tenant du titre… Mais Apivia qui a été mis à l’eau au mois d’août n’a que 3000 milles dans ses foils. 

L’alliance générationnelle de Charlie Dalin et Yann Eliès a fait merveille, avec le brin de réussite qui sied aux vainqueurs. Des vainqueurs qui se sont visiblement bien amusé ce qui ne gâche rien. C’est le troisième succès dans la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre pour Yann Eliès (2013 en Multi50, 2017 en IMOCA), la première victoire pour le Havrais Charlie Dalin.

SALVADOR DE BAHIA, BRAZIL – NOVEMBER 10: Apivia skippers Charlie Dalin and Yann Elies celebrate with flares winning the Imoca category of the Transat Jacques Vabre 2019 on November 10, 2019 in Bahia, Brazil. Transat Jacques Vabre is a duo sailing race from Le Havre, France, to Salvador de Bahia, Brazil. (Photo by Jean-Louis Carli/Alea)

Dimanche 10 novembre, à 17h 04mn 42s (heure française), Kevin Escoffier et Nicolas Lunven ont franchi la ligne d’arrivée de la 14e édition de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre en deuxième position de la catégorie IMOCA. Le duo aura mis 14 jours 03h 49mn et 42s pour parcourir les 4 350 milles théoriques depuis Le Havre à la vitesse moyenne de 12,84 nœuds, mais il a réellement parcouru 5035 milles à 14,82 nœuds. Son écart au premier Apivia est de 15h 41mn 42s.

Ils disaient viser le podium et c’est chose faite, de très belle manière. Au terme d’un match-racing d’anthologie au large des côtes brésiliennes, Kevin Escoffier et Nicolas Lunven terminent deuxième d’une course qu’ils ont contribué à animer du début à la fin. Et ce n’est pas une surprise. S’ils n’ont pris en main l’ancien IMOCA de Vincent Riou qu’au mois d’août, le binôme n’a eu aucune difficulté à trouver immédiatement les manettes de PRB. Réputé le plus léger des IMOCA, ce plan VPLP-Verdier de 2009  très polyvalent avait été remis à niveau en 2018 par l’adjonction de foils de belle envergure. La belle série continue donc pour Kevin Escoffier qui a trouvé en Nicolas Lunven le stratège et le performer qu’il attendait. Deuxième de la Rolex Fastnet Race, deuxième du Défi Azimut, deuxième à Salvador de Bahia, difficile de faire plus régulier…

SALVADOR DE BAHIA, BRAZIL – NOVEMBER 10: PRB skippers Kevin Escoffier and Nicolas Lunven celebrate with champagne after taking 2nd place of the Imoca category of the Transat Jacques Vabre 2019 on November 10, 2019 in Bahia, Brazil. Transat Jacques Vabre is a duo sailing race from Le Havre, France, to Salvador de Bahia, Brazil. (Photo by Jean-Louis Carli/Alea)

Dimanche 10 novembre, à 17h 11mn 01s (heure française), Jérémie Beyou et Christopher Pratt ont franchi la ligne d’arrivée de la 14e édition de la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre en troisième position de la catégorie IMOCA. Le duo aura mis 14 jours 03h 56mn et 00s pour parcourir les 4 350 milles théoriques depuis Le Havre à la vitesse moyenne de 12,83 nœuds, mais il a réellement parcouru 5116 milles à 15,05 nœuds. Son écart au premier Apivia est de 15h 48mn 00s. 

Jérémie qui regrettait que la première partie de la course n’ait pas offert les conditions rêvées au foilers, trouve dans l’alizé de sud-est de quoi se remotiver et s’exprimer. En mauvaise position dans l’ouest de la flotte, Charal remonte pourtant un par un tous les concurrents encore à sa portée. Il démontre une fois de plus qu’il est au-dessus du lot… jusqu’à buter sur PRB qui ne lui laisse pas la porte ouverte et contient ses assauts jusqu’à la ligne d’arrivée. Charal n’est certes pas à la place qu’il espérait. Mais il complète brillamment et dans un ordre différent le podium le plus souvent cité au départ de cette 14ème Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre.

SALVADOR DE BAHIA, BRAZIL – NOVEMBER 10: Charal skippers Jeremie Beyou and Christopher Pratt take 3rd place of the Imoca category of the Transat Jacques Vabre 2019 on November 10, 2019 in Bahia, Brazil. Transat Jacques Vabre is a duo sailing race from Le Havre, France, to Salvador de Bahia, Brazil. (Photo by Jean-Marie Liot/Alea)

4e place Imoca ADVENS FOR CYBERSECURITY ⠀
« Une transat pleine de rebondissements avec des hauts, des bas.. Des bas au début puis beaucoup de hauts au fur et à mesure que l’on arrivait à remonter la flotte. On a pris beaucoup de plaisir avec ce joli bateau, c’était un peu notre premier test en course et en confrontation »⠀

➡ Temps : 14 jours, 5heures, 55minutes et 41 secondes⠀

SALVADOR DE BAHIA, BRAZIL – NOVEMBER 10: Advens for Cybersecurity skippers Thomas Ruyant and Antoine Koch celebrate with a caipirinha after taking 4th place of the Imoca category of the Transat Jacques Vabre 2019 on November 10, 2019 in Bahia, Brazil. Transat Jacques Vabre is a duo sailing race from Le Havre, France, to Salvador de Bahia, Brazil. (Photo by Jean-Marie Liot/Alea)

5e place IMOCA : 11TH HOUR RACING⠀
Pascal BIDEGORRY : « Avec Charly, c’était une belle entente. Une entente de gens du monde. Quand il me dit un truc, je comprends rien,… Comme quoi, on arrive à faire pas mal de choses ensemble quand on veut et je suis fier de ça » ⠀
➡ Temps : 14j, 6h, 10min, 23 sec⠀

SALVADOR DE BAHIA, BRAZIL – NOVEMBER 10: 11th Hour Racing skipper Pascal Bidegorry is congratulated by Apivia winners Yann Elies and Charlie Dalin at pontoon after taking 5th place of the Imoca category of the Transat Jacques Vabre 2019 on November 10, 2019 in Bahia, Brazil. Transat Jacques Vabre is a duo sailing race from Le Havre, France, to Salvador de Bahia, Brazil. (Photo by Jean-Louis Carli/Alea)

6e place IMOCA : BANQUE POPULAIRE X⠀
Armel Le Cléac’h : « on voulait terminer premier équipage à dérive. C’est fait. Premier équipage mixte, c’est fait. On aurait bien voulu le top five, mais c’était difficile de résister aux avions de chasse qui nous rattrapaient » ⠀
➡ Temps : 14j, 8h, 46min, 24sec⠀

SALVADOR DE BAHIA, BRAZIL – NOVEMBER 10: Banque Populaire X skippers Clarisse Cremer and Armel Le Cleac’h talk to media after taking 6th place of the Imoca category of the Transat Jacques Vabre 2019 on November 10, 2019 in Bahia, Brazil. Transat Jacques Vabre is a duo sailing race from Le Havre, France, to Salvador de Bahia, Brazil. (Photo by Jean-Louis Carli/Alea)

7e IMOCA : INITIATIVES COEUR ⠀
Sam Davies : « J’ai beaucoup appris avec Paul qui est un super co-skipper, ça m’a donné beaucoup de confiance pour la suite. Il a un énorme feeling, il sent les choses très bien et trouve tout de suite les réglages » ⠀
➡ Temps : 14j, 9h, 30min, 44sec⠀

Leave a Reply