Actu, Sport, Voile

SailGP saison 2, focus sur Sydney

27 février 2020

Après une saison inaugurale, le circuit SailGP va une nouvelle fois faire vibrer la mythique baie de Sydney avec son circuit de voile nouvelle génération, les 28 et 29 février 2020. 7 équipes / nations rivales (dont deux nouvelles) – Australie, Japon, Grande-Bretagne, USA, Espagne, Danemark et France, vont s’affronter sur des régates au contact à bord des bolides volants les plus rapides du monde, lancés à plus de 50 nœuds au-dessus de l’eau.  Pour Billy Besson, barreur de l’équipe française, l’objectif est clair : naviguer aux avant-postes et tenter d’accrocher des podiums. 

Des marins sur expérimentés où le talent n’est plus à prouver; ils sont capables de piloter, de contrôler et d’exploiter la puissance de ces catamarans volants dernière génération. A eux seuls, ils cumulent plusieurs médailles d’Or aux Jeux Olympiques, des titres de Champions du Monde et des campagnes d’America’s Cup. Nicolai Sehested (Denmark SailGP presented by Rockwool), Rome Kirby (USA SailGP), Nathan Outteridge (Japan SailGP), le champion actuel de SailGP Tom Slingsby (Australia SailGP), Ben Ainslie (GBR SailGP presented by INEOS), Florian Trittel (Spain SailGP) et enfin Billy Besson (France SailGP) sont prêts à en découdre sur cette saison 2.

Côté français, Marie Riou laisse sa place à François Morvan au Flight Control. Deuxième changement notable, l’arrivée de Bruno Dubois à la tête du team, et de Thierry Douillard comme coach. Après une année de découverte du support, l’équipe française a progressé au fil des épreuves, gagné en expérience, en confiance et aborde cette première épreuve de Sydney avec un esprit de compétition aiguisé. Billy Besson, Matthieu Vandame, Olivier Herledant, Devan Le Bihan, Timothé Lapauw et François Morvan pour qui cela sera une grande première, ont tenté d’exploiter au mieux leurs journées d’entrainements dans la baie. Ils se présenteront demain sur la piste aux étoiles, face à une concurrence étrangère pour la plupart très expérimentée.

« On aurait voulu s’entrainer davantage mais on a eu un soucis technique sur l’aile et une journée sans vent. On va entamer la régate avec François Morvan, notre nouveau contrôleur de vol qui n’a du coup que quatre jours dans les jambes mais on se sent bien. Le potentiel du bateau et de l’équipe sont là et nous allons essayer de faire de belles choses,  confie Billy Besson.

Pour cette seconde saison, les catamarans F50 pensés pour la vitesse, le spectacle et la performance restent tous identiques mais évoluent. Si toutes les équipes ne l’ont pas encore reçue, l’arrivée d’une nouvelle aile rigide modulable dans la saison va intensifier la compétition.

La flotte est très très serrée. La venue des nouvelles ailes a vraiment aidé les nouveaux arrivants (Spain SailGP et Danemark SailGP qui en sont équipés). Cela a resserré le jeu. Le « moteur » du bateau gagne en puissance et cela permet de faire de plus belles manœuvres. Cela va être un autre sport cette année ! conclut le barreur tricolore.

Rendez-vous demain vendredi 28 février pour la première journée de course. Conditions de vent attendues : 15/20 noeuds.

Composition de l’équipe navigante 2020 de France SailGP :
 Billy Besson/ barreur 
François Morvan / régleur de vol 
Matthieu Vandame / régleur d’aile 
Olivier Herledant / Wincheur 
Devan Le Bihan / Wincheur 
Timothé Lapauw / Wincher

Programme des régates (en heure locale) :
Jeudi 27 février
15h00 à 17h : practice officiel
Vendredi 28 février
15h00-17h00 : 3 courses en flotte
Samedi 29 février
16h00 -18h00 : 2 courses en flotte
17h20 : Finale entre les deux meilleures équipes 

Les épreuves seront diffusées en France en direct sur Canal Plus Sport, commentées par la journaliste Hélène Cougoule et la navigatrice Marie Riou.


Leave a Reply