Actu, Cinéma, Culture, Ecologie, On s'engage

One Strange Rock, une déclaration d’amour à notre planète ?

25 mars 2018

Ce soir à 20h40, on zappe tous sur National Geographic pour découvrir les premiers épisodes de la nouvelle série doc One Strange Rock, réalisée par Darren Aronofsky et narrée par Will Smith. 

100 semaines de tournages pour dix épisodes d’une série documentaire bluffante, tournée en 4K, One Strange Rock va vous en mettre plein les yeux, en même temps, qui n’a pas rêvé de contempler la Terre depuis l’espace ? Nous sommes tous des gosses face à la beauté de ce paysage et d’en comprendre sa complexité, sa création est une force – mais surtout savoir comment la préserver car l’heure est grave!

Grâce à de nombreuses anecdotes sur le système solaire, la faune ou encore la flore et le récit d’astronautes, la série doc repeint l’histoire de la planète bleue au travers d’images impressionnantes de beauté – un voyage visuel et sensoriel permis par la fabuleuse rencontre entre le réalisateur de Requiem for a Dream, Black Swan ou encore Mother – Darren Aronofsky, l’acteur engagé Will Smith et National Geographic.
Les 10 épisodes de One Strange Rock sont faits d’images tournées dans l’espace par des astronautes formés au cadre par Darren Aronofsky et de prises de vues des tréfonds de la Terre et de ses habitants : du bassin de lave au coeur de La République Démocratique du Congo à la Station Spatiale Internationale. Embarquez avec Will Smith pour une exploration inédite, aux côtés des astronautes Chris Hadfield, Jeff Hoffman, Mae Jemison, Jerry Linenger, Mike Massimino, Leland Melvin, Nicole Stott et Peggy Whitson donnant leur point de vue direct depuis la stratosphère, enrichis de témoignages…
Fermez les yeux. Vous voici projetés dans le temps et l’espace, guidés par les étoiles éclairant la nuit noire. Aux origines du monde, aux prémices de l’histoire, un mouvement au loin semble perturber la nébuleuse solaire. Le soleil dare de ses rayons un infini au silence assourdissant. Des fragments de la nébuleuse entrent en collision les uns avec les autres pour former de plus gros objets, pour devenir des protoplanètes. Un groupement situé à 150 millions de kilomètres du centre de la nébuleuse forme finalement une planète que des astéroïdes continuent de heurter. L’énergie se condense et le coeur de la planète se réchauffe. Le fer et le nickel qui s’y trouvaient fondent et s’écoulent en son centre. Le fer liquide crée un champ magnétique autour de la jeune planète, un bouclier protégeant la Terre de certaines particules cosmiques.
One Strange Rock, série documentaire diffusée tous les dimanches à partir du 25 mars 2018 sur National Geographic.

www.nationalgeographic.fr

 

1 Comment

  1. try this

    9 mai 2018 at 2 h 06 min

    I just want to tell you that I am beginner to blogging and site-building and absolutely liked your blog site. Most likely I’m likely to bookmark your blog post . You surely have impressive articles. Kudos for revealing your web-site.

Leave a Reply