A l'Ouest, Actu, Sport, Voile

OC Sport s’ancre à Lorient La Base avec un Hub

19 avril 2019

Bien connu dans le milieu des courses océaniques, via sa filiale OC Sport Pen Duick, récemment en charge du projet victorieux de la Volvo Ocean Race – Dongfeng Race Team, OC Sport garde leur belle dynamique en offrant aux sponsors comme aux marins, un accompagnement 360 d’un projet voile, en s’implantant au coeur d’une ville ouverte sur la course au large : Lorient, la Sailing Valley!

© Alexis Courcoux

C’est en grande pompe, à La Base, que l’inauguration ce nouveau lieu lorientais fut faite. Aux commandes, le Maire de la ville Norbert Métairie, le PDG du groupe Télégramme Edouard Courdurier & Hervé Favre, directeur des activités voile chez OC Sport. Face au Glorieux 1, trois baptêmes de Figaro 3 pour 3 marins de l’écurie : Fabien Delahaye, Benjamin Schwartz & Charles Caudrelier. Les trois, ont un histoire forte avec OC Sport! Mais dans l’assemblée, on pouvait compter sur de nombreux skippers « maison » tels que Marie Tabarly ou Franck Cammas. 

Qu’est-ce qu’un hub ?

Pivot concentrateur de flux, le hub est une structure logistique physique où sont acheminés plusieurs flux logistiques – réunir en un même lieu, au sein d’une même entité, toutes les compétences nécessaires à la réussite d’un projet sportif maritime. Cette plateforme inédite est confiée aux mains et au professionnalisme de Marine Derrien, le HUB prend ainsi attache dans le hangar anciennement occupé par le Gitana Team, à la base des sous-marins. Un espace de 1.200 m² loué pour 4 ans et pouvant accueillir deux IMOCA, plusieurs Figaro Bénéteau 3, ou encore un Multi 50. 

© Alexis Courcoux

Ellen MacArthur, la visionnaire

Si le HUB by OC SPORT lancé sous une forme inédite, la gestion de projets sportifs est inscrite depuis toujours dans l’ADN de la société. Rappelons en effet que c’est sous l’impulsion d’Ellen MacArthur, soucieuse d’apporter un cadre structuré à son projet IMOCA Kingfisher, qu’est née OC SPORT. Une rigueur et une méthodologie qui seront récompensées par une deuxième place sur le Vendée Globe 2001 et une victoire sur la Route du Rhum 2002 dans sa catégorie. La naviguatrice britannique s’illustrera notamment une nouvelle fois en 2005 en signant le record du tour du monde en multicoque en solitaire à bord de B&Q – Castorama.

Dans son sillage, aspirés et inspirés par cette belle dynamique, Nick Moloney (IMOCA Skandia – 2004), Sébastien Josse (IMOCA BT – 2008), Samantha Davies et Sidney Gavignet (IMOCA ARTEMIS – 2009), ont eux aussi bénéficié de l’expertise d’OC SPORT pour mener leurs campagnes. En 2010, la création de l’Artemis Offshore Academy a permis aux marins anglais de venir se frotter, avec une vraie réussite, aux figaristes français. Enfin, les deux participations de Dongfeng Race Team à la Volvo Ocean Race en 2014-15 et 2017-18 ont achevé de positionner OC SPORT comme un interlocuteur solide et incontournable pour les marins.

Pourquoi Lorient ?

Le choix s’est fait naturellement par la situation géographique de la ville, au plus pr!s des skippers et acteurs majeurs du marché. De plus, la création du HUB by OC SPORT permet au Groupe Télégramme, par le biais de sa filiale, de renforcer son attachement territorial et son implication dans le tissu économique régional, en effet, la rédaction lorientaise célèbrera d’ici peu son demi-siècle d’existence dans la ville. 

Quels sont les enjeux ?

Pour cette année 1, l’équipe du HUB a opté d’accompagner des marins aux profils différents en commençant par des figaristes et avec en ligne de mire la construction d’un projet IMOCA gagnant pour le Vendée Globe 2024. Etendre leurs compétences à l’international serait un challenge colossal pour ce lieu innovant. Rivacom et Sea Events complèteront l’offre 360 afin de proposer une offre média et visuelle. 

A la barre du Dongfeng Race Team ces dernières années, Charles Caudrelier est le « Skipper OC SPORT » sur Figaro Bénéteau 3 pour les deux prochaines saisons.  A ses côtés, deux anciens du défi franco-chinois ont également choisi d’héberger leurs projets à Lorient. Ainsi, Fabien Delahaye et Benjamin Schwartz, chacun propriétaire de leur monotype à foils, bénéficieront des moyens et des compétences déployées sur place. Une mise en commun qui permettra notamment à ces ambassadeurs de s’appuyer sur le savoir-faire logistique, technique mais aussi sur une aide en matière de recherche de partenaires pour mener à bien leur programme sportif.

« Le HUB by OC SPORT va nous permettre de créer un groupe de marins, et pas seulement, qui vont travailler ensemble et générer une belle dynamique. Il arrive parfois, en tant que navigateurs, que nous nous sentions un peu seuls dans nos projets. Nous avons ici l’opportunité d’avancer collectivement. L’idée est vraiment de créer un pôle de compétences réunissant des personnes avec des expériences différentes, de donner naissance à un vrai team où chacun peut avoir ses propres projets et s’enrichir des autres. A titre personnel, je me réjouis également de poursuivre avec OC SPORT, dans la continuité de ces dernières années » – Charles Caudrelier

https://www.letelegramme.fr/voile/course-au-large-oc-sport-envoie-de-la-toile-14-01-2019-12179829.php
© Alexis Courcoux

www.ocsport.com/fr/le-hub

Leave a Reply