Actu, Sport, Voile

Nos podiums sur la Transat Jacques Vabre 2019

27 octobre 2019

Cette édition de la Transat Jacques Vabre sera riche en rebondissements, faire des pronostics n’est pas une mince affaire surtout en IMOCA où la classe est éparse. Qui arrivera en vainqueur dans la baie des anges…? 

Class40

Imaginée en 2004 comme une catégorie facilitant l’accès à la course océanique, la Class40 connaît dès 2006 un engouement exceptionnel, à peine dix mois après la rédaction de la jauge. A ce jour, ce sont près de 160 voiliers qui sont sortis des chantiers, avec un panel d’architectes internationaux. Cette classe se fonde sur des règles simples où les évolutions technologiques sont contraintes pour des raisons financières mais où les recherches d’évolution des formes de carène sont libres et donc extrêmement variées.

1 – Crédit Mutuel skippé par Ian Lipinski & Adrien Hardy

Tour à tour ingénieur, moniteur de voile et navigateur, Ian Lipinski est avant tout un amoureux de la mer. Une passion qui l’a vite mené à la compétition. Le skipper a bâti sa réputation et son palmarès d’exception en Mini Transat, il est le seul à s’être imposé vainqueur dans les deux catégories (série et prototype).
Sa rencontre avec le Crédit Mutuel lui permet, à l’aube de la quarantaine, de réaliser son rêve d’accéder à la Class40. À bord de ce monocoque de 12,19 m aux couleurs du Crédit Mutuel, il va poursuivre son histoire d’amour avec l’Atlantique. De son côté, Adrien Hardy, c’est 5 victoires d’étape de la Solitaire, 2e au général en 2017, vainqueur de la Generali Solo en 2013 et de la Lorient – Horta Solo en 2014. Il aime aussi s’investir sur d’autres circuits : victoire sur la Solidaire du Chocolat 2009 (2e en 2012), 4e de la Transat Jacques Vabre 2015 en IMOCA avec Thomas Ruyant. L’une des clés de sa réussite : ne rien laisser au hasard et gérer ses projets de A à Z.

LE HAVRE, FRANCE – OCTOBER 24: Class 40 Credit Mutuel skippers Ian Lipinski and Adrien Hardy are posing for the expo portrait during pre-start of the Transat Jacques Vabre 2019, duo sailing race from Le Havre, France, to Salvador de Bahia, Brazil, on October 21, 2019 in Le Havre, France. (Photo by Jean-Louis Carli/Alea)

2 – Aïna Enfance & Avenir skippé par Aymeric Chappellier & Pierre Leboucher

Deuxième de la dernière Route du Rhum , deuxième de la Transat Jacques Vabre 2017, vainqueur cette année du Défi Atlantique, de la Normandy Channel Race, des Sables – Horta, Aymeric Chappellier est une valeur sûre de la Class40. Le Nantais, Pierre Leboucher, a été sacré à deux reprises vice-champion du monde en 470 (en 2012 avec Vincent Garros, puis en 2013 avec Nicolas Le Berre), représentant de la France aux J.O. de Londres 2012. Il a découvert la course au large sur le circuit Figaro en 2016. La rigueur qu’il a appris sur les banc de l’Olympisme lui ont permis de rapidement gravir les marches. 

LE HAVRE, FRANCE – OCTOBER 24: Class 40 Aïna Enfance & Avenir skippers Aymeric Chappellier and Pierre Leboucher are posing for the expo portrait during pre-start of the Transat Jacques Vabre 2019, duo sailing race from Le Havre, France, to Salvador de Bahia, Brazil, on October 21, 2019 in Le Havre, France. (Photo by Jean-Louis Carli/Alea)

3 – Lamotte-Module création skippé par Luke Berry & Tanguy Le Turquais

D’abord sportif de haut niveau en planche à voile, Luke Berry a plongé dans la course au large en solitaire en 2011 grâce au circuit Mini 6.50. En 2018, avec le Groupe Lamotte et la société Module Création, il lance un projet Class40 sur 3 ans avec en ligne de mire la Route du Rhum – Destination Guadeloupe 2018 qu’il termine en 6ème position, puis la Transat Jacques Vabre et complétant avec la Québec-Saint Malo. Tanguy de son côté a débuté dans la course au large par le circuit Mini 6.50 en 2012. Après deux Mini Transat, il intègre le circuit Figaro sur lequel il court depuis maintenant 3 ans et cette année sous les couleurs du groupe Queguiner. 

©Bernard Gergaud

Multi50

Trois Multi50 seulement sur la ligne de départ mais une classe qui se porte bien. Bateaux actuellement en construction, changements de propriétaires ;le calendrier cette année n’était pas propice à une flotte de 6 ou 8 bateaux. Peu importe, les trois équipages présents sont ultra qualitatifs tant du côté des bonshommes que de leur bateau.

1 – Solidaires en peloton-Arsep skippé par Thibaut Vauchel-Camus & Fred Duthil

Un bateau neuf et deux compétiteurs hors-pair, ce multi50 fait office de favoris et il a de nombreux atout sous l’étrave… Thibaut découvre la voile à 10 ans lors de vacances en Bretagne. Il intègre le Pôle France Espoir en Tornado à l’Ecole Nationale de Voile avant d’embarquer dans le Team Océan d’Yvan Bourgnon et de prêter main forte à son ami Fred Duthil, il vivra alors ses toutes premières expériences en solitaire sur un mini 6.50 et un Figaro. Il attrape le virus de la course au large. Il crée en 2012, avec Victorien Erussard, le Défi Voile Solidaires En Peloton, portant les couleurs de la marque sportive de la Fondation ARSEP d’abord en catamaran F18 puis en Class40 et enfin en Multi50. Directeur commercial et marketing chez Technique Voile à terre, Frédéric est un redoutable compétiteur en mer. Pas étonnant quand on sait qu’il a participé à deux préparations olympiques pour les JO d’Atlanta et de Sidney et a usé nombre de fonds de culottes sur les blancs de la classe Figaro ! Adepte du multicoque, il prend le rôle de co-skipper de Thibaut avec enthousiasme et envie de résultats. Les deux marins sont amis depuis 20 ans. Autant vous dire qu’il y aura de l’ambiance à bord.

LE HAVRE, FRANCE – OCTOBER 23: Multi 50 Solidaires en Peloton – Arsep skippers Thibault Vauchel-Camus and Fred Duthil are posing during pre-start of the Transat Jacques Vabre 2019, duo sailing race from Le Havre, France, to Salvador de Bahia, Brazil, on October 23, 2019 in Le Havre, France. (Photo by Jean-Marie Liot/Alea)

IMOCA

1 – Charal skippé par Jeremie Beyou & Christopher Pratt

Depuis 20 ans, Jeremie s’est construit l’un des plus beaux palmarès de la course au large. Trois fois vainqueur de la Solitaire du Figaro, il a aussi remporté la Transat Jacques Vabre et la New York – Vendée. Troisième du dernier Vendée Globe, ce diplômé de l’ESC Bretagne veut aller plus loin et veut se donner les moyens de remporter le Vendée Globe avec son partenaire Charal. Après un parcours en sport études et un titre de Vice-champion du monde en dériveur à seulement 18 ans, Christopher s’est essayé aux plus grandes courses dans son domaine (Solitaire du Figaro, Transat Jacques Vabre, Transat AG2R, Tour de France à la voile, Route du Rhum, etc.). S’imposant comme le « jeune qui monte » vainqueur du Challenge espoir Crédit Agricole en 2005 puis des Filières du Talent DCNS en 2008, il fait une performance remarquée sur la Route du Rhum 2010 pourtant benjamin de la classe IMOCA. C’est ensuite auprès de skippers de renom comme Armel Le Cleac’h ou Jérémie Beyou qu’il continue ses classes avec notamment deux podiums successifs sur la Transat Jacques Vabre en 2011 et 2013. Le duo a empoché les deux courses d’avant-saison et démontré une très belle maîtrise de son sujet, y compris dans la brise. Jérémie Beyou et Christopher Pratt sont dans une spirale positive depuis le Fastnet. 

© Charal

2 – PRB skippé par Kevin Escoffier & Nicolas Lunven

Marin très expérimenté au large, Kévin Escoffier qui dirigeait jusqu’alors le bureau d’études du Team Banque Populaire a effectué un Trophée Jules Verne et compte deux Volvo Ocean Race à son actif dont une victorieuse lors de la dernière édition avec Dongfeng Race Team. Marin reconnu et adepte du solitaire, Nicolas Lunven fait partie du cercle très fermé des doubles vainqueurs de la Solitaire du Figaro qu’il a remporté en 2009 et 2017. A l’instar de Kévin, le vannetais s’est exercé sur le circuit international et compte notamment 2 participations à la Volvo Ocean Race. 
Véritable touche-à-tout : du moth à foils (petit bateau volant) au grand voilier océanique, les compétences de navigant de Nicolas sont recherchées et l’amènent régulièrement à embarquer à bord de nombreux projets, en mer, mais aussi à terre comme lors de la dernière Route du Rhum où il fut le routeur du Maxi Edmond de Rothschild. C’est à la barre du plan VPLP/ Verdier mis à l’eau en 2010 (dernier PRB mené par Vincent Riou) que Kévin va prendre le départ de la Transat Jacques Vabre, bateau très polyvalent e sûr, qui sera un allier de taille pour ce duo infernal…

LE HAVRE, FRANCE – OCTOBER 21: Imoca PRB, skippers Kevin Escoffier and Nicolas Lunven, are posing for the expo portrait during pre-start of the Transat Jacques Vabre 2019, duo sailing race from Le Havre, France, to Salvador de Bahia, Brazil, on October 21, 2019 in Le Havre, France. (Photo by Jean-Louis Carli/Alea)

3 – Hugo Boss skippé par Alex Thomson & Neal McDonald

Alex Thomson est le plus jeune skipper à avoir remporté une course autour du monde. Lorsqu’il a triomphé lors de la course autour du monde Clipper 1998/1999, il a établi un record qui est toujours d’actualité. Thomson détient également le record britannique du tour du monde en solitaire et sans assistance qu’il a établi en 2017 en terminant le Vendée Globe en 74 jours, 19 heures et 35 minutes. Après avoir terminé troisième et deuxième lors des deux dernières éditions de cette course emblématique, Thomson et son équipe – avec leur sponsor de longue date, HUGO BOSS – ont maintenant la ferme intention de devenir la première équipe britannique de l’histoire à gagner la course en 2020/2021. McDonald a plus de 30 ans d’expérience dans la voile professionnelle. Architecte naval qualifié, McDonald’s a notamment représenté la Grande Bretagne aux Jeux Olympiques de Séoul en 1988 et est devenu à la fois champion du monde international et champion d’Europe 49er en 1989. Il a reçu la reconnaissance pour son succès dans une multitude de courses majeures du calendrier offshore, y compris le Whitbread autour du monde, la Sydney  Hobart et la Rolex Fastnet Race.McDonald a participé en tant que skipper et chef de quart à pas moins de sept Volvo Ocean Races avec des équipes comme Ericsson, Telefonica et Green Dragon. Après avoir annoncé sa retraite de la Volvo Ocean Race en 2012, McDonald a été nommé directeur de la performance pour ADOR et, plus récemment, Maffre, qui a terminé l’édition 2018 de la course en 2e position. Comme à son habitude, Alex et son team se sont entraînés dans leur coin, pas assez au goût du skipper qui déclare s’élancer sur la Route du Café pour « éprouver son bateau ».

LE HAVRE, FRANCE – OCTOBER 24: Imoca Hugo Boss skippers Alex Thomson and Neal McDonald are posing during pre-start of the Transat Jacques Vabre 2019, duo sailing race from Le Havre, France, to Salvador de Bahia, Brazil, on October 24, 2019 in Le Havre, France. (Photo by Jean-Louis Carli/Alea)

Les outsiders ? Apivia a prouvé aux entraînements du Pôle Finistère Course au large qu’il était déjà dans le match. On sait son binôme très complémentaire avec à bord le tenant du titre Yann Eliès et un Charlie Dalin qui a très vite pris la mesure de son projet épaulé par l’écurie Mer Concept. Un bateau fiable (ancien Hugo Boss), le tandem, Enright/Bidegorry pourrait créer la surprise à bord de 11th Hour.

La régate des IMOCA à dérive s’annonce comme une course dans la course. Le meilleur d’entre eux peut tout à fait s’inviter dans le top five au Brésil et chaque foiler mis dans le tableau arrière s’apparentera à une petite victoire. En haut de la pile, Banque Populaire IX est le plus abouti, mené par un équipage mixte qui part sans pression. Mais ils devront compter sur le talent et la détermination de Damien Seguin et Yoann Richomme, qui ont remarquablement navigué en avant saison sur Apicil leur vieux plan Finot-Conq 2007. Attention aussi au redoutable tandem formé par Nicolas Troussel et Jean Le Cam sur Corum l’Epargne, cinq victoires sur la Solitaire du Figaro à eux deux ! Et derrière, ça pousse avec des petits jeunes comme Maxime Sorel et Guillaume Le Brec (V and B Mayenne) ou Alan Roura sur La Fabrique, épaulé du très expérimenté Sébastien Audigane. A tous les étages, il y aura du sport entre Le Havre en Normandie et Salvador de Bahia!

#TransatJV

Leave a Reply