A l'Ouest, Actu, Culture, Festival/Concert, Report Culture

Montréal en Lumière : l’ensemble Stradivaria sublime les cantates de Bach

6 mars 2018

Une traversée de l’Atlantique pour les musiciens de l’Ensemble Stradivaria, en provenance de Nantes. Depuis sa création en 1987, l’ensemble baroque présente la musique des plus grands compositeurs baroques en respectant les exigences historiques de ce patrimoine musical riche. A l’occasion de Montréal en Lumière, Bach est l’honneur et principalement les cantates BWV 202, 179, 85 & 163. 

C’est au coeur de la magnifique salle Bourgie du Musée des Beaux Arts de Montréal que les partitions et voix retentissent. Cette salle est située dans l’église patrimoniale Erskine and American restaurée (conçue en 1894 par l’architecte Alexander Cowper Hutchison dans un style néo-roman). Désigné en 1998 « lieu historique d’intérêt national », l’endroit métamorphosé est aujourd’hui doté d’une acoustique hors pair et d’un décor exceptionnel, composé notamment de vingt vitraux Tiffany historiques invite les plus belles formations musicales classiques du moment.
Dans ces partitions sublimes où l’on reconnait le hautbois dans un rôle mélodique exaltant, le violon et ses passages virtuoses, notre fil conducteur sera le violoncelle, le plus vocal des instruments servi avec passion par Raphaël Pidoux. En plus de la virtuosité du violoncelliste, plusieurs solistes sont venus prêter leurs voix : la soprano Anne Magouët, le contre-tenor Paulin Bündgen, le Ténor Sébastien Monti & la basse Marc Busnel.
On a adoré  : la légèreté du violoncelle qui nous a transportés dans l’époque Baroque
On a mois aimé : la voix de la soprano, un peu trop tragédienne à mon goût

 

www.stradivaria.org

459 Comments

  1. javlike

    10 mars 2018 at 21 h 51 min

    Le jeune violoncelliste québécois Stéphane Tétreault aura la chance de jouer sur un violoncelle Stradivarius d »une grande valeur, autant monétaire qu »historique. Le vénérable instrument, fabriqué par le luthier Antonio Stradivarius il y a 305 ans, s »est retrouvé entre les mains du violoncelliste de 18 ans à la suite du décès du violoncelliste Bernard Greenhouse, membre du Beaux-Arts Trio, qui a été propriétaire de l »instrument pendant 54 ans. Il est décédé le 13 mai dernier à l »âge de 95 ans. Le violoncelle qui porte le nom de « Paganini, Comtesse de Stainlein », a été acheté après la mort de M. Greenhouse à la maison américaine Reuning & Son Violins par une mécène de Montréal (Madame Jacqueline Desmarais) pour la somme de 6 millions de dollars. Chosen as the first ever Soloist-in-Residence of the Orchestre Métropolitain, he performed alongside Yannick Nézet-Séguin during the 2014-2015 season. In 2016, Stéphane made his debut with the Philadelphia Orchestra under the direction of Maestro Nézet-Séguin and performed at the prestigious Gstaad Menuhin Festival in Switzerland. During the 2017-18 season, he took part in the Orchestre Métropolitain’s first European tour and make his debut with the London Philharmonic Orchestra. cheap

  2. i thought about this

    9 mai 2018 at 12 h 53 min

    I simply want to say I am all new to blogs and truly liked your website. Likely I’m want to bookmark your site . You really come with impressive articles. Thank you for sharing your web-site.

Leave a Reply