Actu, Culture, Musique

La première playlist 2021!

12 janvier 2021

Quoi de mieux que d’écouter de la bonne musique en s’échappant de l’actualité morose de ce début d’année 2K21. Préparez-vous à ne pas quitter le canapé le plus proche de la cheminée, muni d’un chocolat chaud ou d’un bon cocktail – je ne force pas la consommation d’alcool, hein 😀 Allez bonne écoute!

Delvon Lamarr Organ Trio – Call Your Mom

Delvon Lamarr Organ Trio, aussi appelé DLO3, est un trio spécialisé dans la « feel good music ». Les ingrédients de leur cocktail sont un orgue de jazz façon 60’s dans le style de Jimmy Smith et Baby Face Willette, plus une pincée de soul à la Booker T. & The M.G.’s ou The Meters, le tout saupoudré de Motown et Stax Records ainsi que du blues cosmique de Jimi Jendrix. Le tout donne une concoction soul-jazz qui va droit au coeur.

Le groupe comprend l’organiste Delvon Lamarr, musicien virtuose et autodidacte. Il a appris le jazz et joue plusieurs instruments. À la guitare on trouve Jimmy James qui s’illustre par un jeu chantant dans le style de Steve Cropper et des lignes d’acid-rock ou de jazz à la manière de Grant Green. Enfin, le batteur de Reno dans le Nevada, Dan Weis (du collectif The Sextones) ajoute son jeu puissant.

Toma ft Hatik – La Dalle

TOMA invite Hatik sur le titre « La Dalle », un single plein de hargne : « seul le travail paie!  » Mentalité de hustler, punchlines affutées et mélodies entêtantes, « La Dalle » est un single qui motive les troupes, tout en gardant une mélodicité remarquable et un flow détonant ! TOMA et Hatik nous offrent un visuel des plus original : Les deux rappeurs se dédoublent en mode Kage Bushin et chantent leur rage de vaincre dans un décor abyssal. 
TOMA a sorti un nouvel album « Hypersensible » le 27 novembre 2020. On y retrouve son titre éponyme de l’album « Hypersensible » : un titre en feat avec Dosseh qui comptabilise aujourd’hui près de 6 millions de vues sur YouTube !

Ami Yerewolo – Je Gère

La jeune rappeuse et activiste féministe malienne Ami Yerewolo présente le clip « Je Gère ». Un visuel ensoleillé qui respire le flow ! Danseurs énergiques, textes engagés, et technique impeccable, Ami Yerewolo « gère » la situation, et ne laisse rien au hasard.
Manabou, personnage principal du clip et gardienne des traditions sillonne la contrée et veille à ce que les messages et les informations d’où qu’elles viennent soient diffusées dans leurs exactitudes, sans déformation aucune dans un environnement où règnent médisance, propos déformés et fake news.

Captain Rico & the Ghost Band – Epic Wave

La surf music est une musique instrumentale, initiée par les Beach Boys. Elle a émergé via la culture teenage à la fin des années 50 et au début des années 60 en Californie. Elle s’inspire des bruits des vagues et des rouleaux avec les fameux effets de guitares plein de reverb. Captain Rico et son Ghost Band, eux, nous entrainent dans un festival ahurissant de guitares. Ils sont les dignes héritiers de ces héros californiens, avec un jeu de guitare puissant, inspiré et solaire. Fermez les yeux, imaginez les rouleaux des vagues et la caresse du soleil, c’est le pari réussi par l’extraordinaire Captain Rico et son Ghost Band.

Stéphane Edouard – Pondicergy Airlines

Originaire du sud de l’Inde, Stéphane Edouard est né en France dans une famille où la musique est un art que l’on partage. Son jeu de batterie inventif, éclectique et cosmopolite s’invite sur les scènes du monde entier avec les plus grands… Il a collaboré avec des artistes comme Gaël Faye, Dhafer Youssef, Bojan Z, Eric Legnini, Magic Malik, Vincent Peirani, David Linx, Ibrahim Maalouf et tant d’autres. Pondicergy Airlines nous transporte entre Pondichéry d’où vient sa famille, et Cergy où il a grandi – le tout est illuminé par ce « groove » et ce toucher unique qui rendent la musique de Stéphane Edouard unique.

El Michels Affair – Murkit Gem

Avec une dose de funk turque et une approche quasi Mumbai-esque de la soul, El Michels Affair nous offre un autre genre de musique propice à l’imaginaire. Le morceau accueille la magnifique voix de Piya Malik, membre du groupe 79,5, également sur Big Crown Records. Avec son chant hindi, Piya nous demande de lutter ensemble pour le progrès. Même si l’on ne comprend pas la langue, on saisit l’urgence du propos.

Wyrdo – Drawn

Le rappeur Wyrdo dévoile le titre « Drawn », un single à la fois enivrant et froid, porté par les vagues, aussi puissantes et dévastatrices que le flow de Wyrdo. La prod est minimaliste et planante, pour laisser la place à la déferlante Wyrdo. On se noie dans les pensées du rappeur, et le temps se suspend.

Miss Machine – Tout autour

Entre pop et rock, Miss Machine mêle à la douceur de sa voix des guitares électriques et des sonorités électroniques. Les mélodies efficaces et les textes impressionnistes qui retrouvent, en français, la fluidité et le phrasé de l’anglais, forment une pop accessible et audacieuse. Les influences sont anglo-saxonnes, on pense à la fois à Metric, à Suzanne Vega ou encore à Garbage. On y retrouve pourtant une certaine filiation avec une pop-rock à la française, un brin nostalgique et néanmoins indémodable (elle a ainsi pu être comparée à Dolly, à Mademoiselle K, à Zazie ou encore à Vanessa Paradis). Miss Machine combine donc avec bonheur l’énergie percutante d’un rock bien mené à la gratification sucrée d’une pop édulcorée.

Liraz – Bia Bia

La chanteuse israélo-persane Liraz revient avec des collaborations avec des compositeurs et musiciens iraniens. Tout devait être gardé secret pour éviter la surveillance des mollahs et de la police secrète de Téhéran. Liraz fait sa révolution privée, apporte des chansons avec un vrai message et délivre une musique pour sourire, danser et faire réfléchir. Véritable hommage aux femmes de sa famille et pour se connecter avec sa propre histoire.

JW Francis – Good Time

Une déclaration d’amour à la Grosse Pomme baignée de soleil ! Prouvant ses références à New York, JW s’est qualifié en tant que guide touristique agréé de New York. Entre l’enregistrement de son album d’odes et de lamentations douces sur les emblèmes de cette ville, Francis trouve également le temps de travailler comme assistant de recherche pour un lauréat du prix Nobel. Sacré combo, isn’t it ?

RILÈSUNDAYZ – Clique

Rilèsundayz est bien plus qu’un simple label, c’est une entité à part entière! Fondée en 2018 par Rilès, la structure compte parmi ses rangs de jeunes artistes talentueux tels que Younès, Leone et Rilès lui-même. C’est désormais l’heure des présentations avec le morceau Clique. Dans ce titre, les trois artistes s’exercent chacun à leur tour et font valoir leurs qualités respectives. Pourtant en plein shooting photo, les artistes se lancent dans une belle performance de rap et surfe, avec la manière, sur la co-prod réalisée par Senpai Katchy et Shaz. Une belle mise-en-bouche annonciatrice d’une possible suite voire, on l’espère, d’un projet en commun ? Une affaire à suivre avec attention…

Smrtdeath – Don’t Love Me

« Don’t Love Me » incarne ce que Skwark fait de mieux, en créant des hymnes du quotidien. Avec un refrain incroyablement accrocheur et puissant, la chanson transcende la scène du rap alternatif underground. Joli mix entre le hip-hop, la trap, le rock alternatif et une version agréablement déformée de la pop dans ce track enjoleur.

Leave a Reply