A l'Ouest, Actu, Sport, Voile

Golden Globe Race 2022 : Damien Guillou et PRB entrent dans la danse

19 mars 2021

Damien Guillou s’apprête à relever un défi hors du commun sous les couleurs de PRB. A 38 ans, le Breton vivra seul en mer pendant plus de 200 jours pour un tour du monde sans escale, sans assistance et sans moyen de communication moderne, la Golden Globe Race. Qui mieux que Kevin Escoffier pour partager une expérience de marin hors norme. Portrait.

Pour comprendre ce qu’est la Golden Globe Race, il faut remonter au 14 juin 1968. C’est ce jour-là que le britannique Robin Knox Johnston largue les amarres depuis Falmouth en Angleterre pour une grande première : une course autour du monde en solitaire et sans escale. A bord de son monocoque de 32 pieds Suhaili, Johnston entre dans l’histoire le 22 avril 1969. Après 312 jours de mer, il est le premier marin à terminer une course autour du monde sans escale et sans assistance ! Pour célébrer le 50ème anniversaire de cette course d’exception, précurseur du Vendée Globe, l’Australien Don McIntyre a décidé de relancer l’épreuve. Sa volonté est de mettre en lumière « l’âge d’or de la voile en solitaire ».

Après Philippe Péché sur la première édition de la GGR, Damien s’engage dans une course au sextant! Le marin, formé à la voile olympique (optimist, laser, 49er) et Figaro sait tout sur les monocoques modernes. Lui boat captain de l’Imoca PRB, a choisi, maintenant, de partir sur un bateau de seulement 11 mètres et dépourvu de tout outil électronique … Confort minimaliste, cartes papier et sextant seront ses compagnons pour cette compétition qui défie tous les codes de la navigation moderne (pas d’ordinateurs, pas d’aide à la navigation par satellite, pas de pilote automatique, etc.). Damien crée la surprise car il n’est pas forcément celui que l’on imaginait se lancer dans une telle épopée. Mais c’est en véritable amoureux de la mer et passionné de compétition, qu’il parcourra ces 30 000 milles à travers les trois caps. Particulièrement fier de mener cette aventure avec PRB, Damien poursuit l’histoire de l’entreprise vendéenne avec des tours du monde.

C’est lors du Vendée Globe, en octobre dernier, que le projet a commencé à germer. Etant membre de l’équipe technique de l’IMOCA orange et noir, Damien Guillou s’entretient avec Jean-Jacques Laurent, président de la PME vendéenne sur le mythique ponton des Sables d’Olonne. Ce dernier fait savoir à Damien qu’il souhaite réaligner un bateau PRB sur la Golden Globe Race et qu’il recherche un skipper. Concentré sur la préparation du 60 pieds, le Breton entend mais ne se projette pas tout de suite.

Quand Jean-Jacques Laurent m’a dit ça, on était dans la dernière ligne droite pour préparer l’IMOCA donc je n’ai pas vraiment réagi, même si cette proposition m’avait évidemment séduit. Suite à cette discussion, j’ai pris le temps de me renseigner sur les dates de la course et l’idée a peu à peu pris de l’ampleur.J’étais à ce stade encore en réflexion personnelle. Puis j’en ai parlé à ma femme, Paul Meilhat et Anthony Marchand, deux amis d’enfance. Après avoir pesé le pour et contre, je suis retourné vers Jean-Jacques Laurent pour lui faire savoir que je voulais vraiment me lancer dans ce projet, il a alors répondu GO! – Damien Guillou

Soutenu dans sa démarche par Kevin Escoffier, Damien bénéficie de toute l’énergie de la « famille PRB ». Vincent Riou, ancien vainqueur du Vendée Globe sous les couleurs du PRB en 2004, accueillera le bateau de Damien dans sa structure pour le préparer. Le Rustler 36 acheté le mois dernier en Italie arrivera à Port-La-Forêt fin avril. Le monocoque qui répond parfaitement aux critères stricts de la Golden Globe Race a été construit sur des plans dessinés avant 1988 (1980). Le voilier sera en construction pendant environ deux mois.

«Tous les critères sont réunis pour cette Golden Globe Race! L’aspect course, mon amour des bateaux et de la mer, mon goût pour la préparation technique et l’aventure! Même si cela peut paraître surprenant, je me retrouve pleinement dans cette épreuve! a suivi l’édition 2018 en me disant que c’était à la fois intéressant et audacieux, mais sans imaginer que je prendrais un jour le départ de cette course.Et le faire sous les couleurs PRB signifie vraiment quelque chose pour moi, j’en suis très fier ! L’histoire continue d’une manière différente d’une manière et je suis très heureux d’avoir le soutien de Kevin dans ce projet aussi. Son matelotage et ses conseils sont très précieux! »

image d’archive – Philippe Péché PRB

La Golden Globe Race en quelques chiffres :

Départ le 4 septembre 2022
2e édition
Vainqueur en 2019 : Jean-Luc Van Den Heede en 211j 23h 12′
35 skippers attendus
30 000 milles à parcourir
Course créée en 2018 pour célébrer le premier tour du monde en solitaire et sans escale de Robin Knox-Johnston
Ouvert aux voiliers de 32 à 36 pieds (9,75-10,97 m)
Les bateaux doivent avoir été conçus avant 1988
Bateaux à quille longue avec un gouvernail attaché
Sans technologie moderne, ni aide à la navigation par satellite

Leave a Reply