A l'Ouest, Voile

Et si je bossais pour Marie Tabarly…

25 février 2020

Chère Marie, j’ai découvert votre annonce sur la newsletter hebdomadaire de Tip & Shaft et je me suis dis, Pourquoi Pas Moi!  Avec un background scolaire riche et diversifié : Brevet de Technicien des Métiers de la Musique (3ème au classement général), un master en communication globale, un diplôme d’anglais, le Capitaine 200 et pour finir un master Entertainment acquis à Orlando, les expériences professionnelles ont formé la femme que je suis devenue – pluridisciplinaire, ayant conscience de travail à accomplir pour atteindre ses objectifs.

Après 10 ans, en tant que journaliste en musique actuelle, électro et classique, Manège Culturel, mon propre blog vit le jour pour m’offrir une toile vierge sur laquelle m’exprimer sans interdit. Au départ, j’y intégrais uniquement de la culture et le vent a tourné, un 31 décembre 2016, avec une rencontre qui a bouleversé mon existence, celle de Thomas Coville lors de son retour à La Trinité Sur Mer après son record du Tour du Monde à la Voile, que je couvrais pour Virgin Radio. 3 semaines après, je passais 2h dans le noir en interview, dans la coque centrale de Sodebo Ultim’ à parler musique, record, voile, humain…Depuis ce moment, le sport et principalement la voile prit une place considérable dans ma vie.

Thomas Coville est-il Rock’N’Roll ?

Mes premiers souvenirs de voile remontent à mon enfance puisqu’en effet, mon père étant marin, je baigne dans l’univers maritime depuis ma conception – mais le premier souvenir remonte à 1991 lorsque mon père m’acheta ma VHS de la Route du Rhum 1990 où une femme s’imposa, Florence Arthaud sur son trimaran Pierre 1er. Mon amour pour le sport est né!

Depuis cette date, les couvertures de belles courses tout autour du globe s’offre à moi grâce à la création de partenariat solides telles que la Coupe de l’America, Volvo Ocean Race, The Bride, Transat Jacques Vabre, Tour Voile, Nice Ultimed mais aussi des événements nautiques phares : mise à l’eau du Maxi Banque Populaire IX, Salon Nautique, remise du Trophée Jules Verne à IDEC SPORT… J’avais l’impression de revivre l’effervescence des backstages de grands festivals ou tournées avec des artistes (alcool et drogue en moins…)

Actuellement à mon compte, j’oscille entre l’Europe et le Québec où se trouvent principalement mes clients. Utilisant mes contacts et compétences à bon escient, j’évolue dans le milieu journalistique digital pour diverses organes de presse, je développe des projets dans la vidéo live 360 et je crée des contenus digitaux pour divers projets. Le gros de mon année, je le passe en Corse où je développe la communication, gestion des plannings des bateaux et consulting social media pour une société d’excursion en mer dans le Golfe de Porto : ALPANA. Être en liaison avec les clients, les prestataires, gérer les impondérables d’une saison estivale – rien de plus stimulante et passionnant! Vivre 10h par jour sur un port ou sur un bateau quoi de mieux ? Peut-être la vie pro à vos côtés, isn’t it ?

Une vie professionnelle exaltante où l’on a du plaisir à se lever le matin est un moteur essentiel à notre équilibre, enfin c’est le mien. Se réveiller tous les matins en ayant le sourire, l’envie de répondre à de nouveaux projets, résoudre de nouveaux problèmes est un leitmotiv important. Comme tout le monde, j’ai eu mon lot de loupés pros où amicalement parlant nous nous entendions très bien pas côté pro, nous n’étions pas sur la même longueur d’onde – malgré de beaux clients en relation presse : Groupe Pernot Ricard, Hard Rock Café, Fête de la Musique (niveau national) and co… Pour fin 2019, j’aspire à du renouveau, me poser professionnellement et personnellement – revenir à ma région natale, dans une ambiance conviviale où je puisse m’y développer au coeur d’un team.

Mon prochain challenge ? Depuis le départ de la course The Bridge – 4 maxi trimarans face au Queen Mary 2, je travaille en collaboration avec deux productrices pour monter un documentaire et une mini-série en 360 sur l’univers des ultimes. 

The Bridge : le suivi quotidien de la course…

Et si ma vie professionnelle s’installait définitivement en Bretagne Sud… A bientôt, Angélique

Leave a Reply