A l'Ouest, Actu, Coup de Coeur, Ecologie

Ecologie : des poissons poubelles pour collecter les déchets…

18 mars 2019

Qu’est-ce qui est Jaune et Qui Attend… ? Cette fois-ci, ce n’est pas Jonathan mais un beau poisson-poubelle jaune sur une plage morbihannais. Et si des poissons-poubelles en grillage de poule & fils de fer pouvaient permettre d’ouvrir les consciences sur la pollution littorale. C’est le pari que s’est fait Michel Legay, retraité breton. Dès cet été, retrouvez sur la plage de Sarzeau, le premier prototype de ce qui pourrait devenir l’idée du siècle : un poisson-poubelle géant…

« Je veux que les enfants aient envie de jeter leurs déchets, tout en leur apprenant l’importance du geste pour la planète, de façon ludique » – Michel Legay

Le littoral breton comme le reste des côtes françaises est souvent jonché de déchets rejetés par la mer, en particulier les pêcheurs et plaisanciers mais aussi par des promeneurs irrespectueux de l’environnement. Il y a un manque de poubelles évident sur le littoral, tel est le constat déplorable de cet inventeur Michel Legay. Le poisson-poubelle est peut-être LA solution que l’on attendait tous. Une sensibilisation douce et immédiate qui sera mise en place sur la commune de Sarzeau (port du Logeo), dès la Semaine du Golfe, événement majeur nautique au coeur du Golfe du Morbihan, accueillant plus de 1 000 bateaux et des milliers de visiteurs quotidiennement. 

En plus d’être bricoleur, Michel sait très bien manier les réseaux sociaux, car sa créativité a germée suite à la vue d’une sculpture d’un énorme poisson réalisé en bambou et en filet de pêche sur Facebook. Sur ce même réseau social, il poste la première ébauche de son projet de poisson-poubelle qui fut vue par plus de 30 000 personnes. Le réseautage a fait le reste et grâce à ce post, la municipalité de Sarzeau a mordu à l’hameçon pour lui faire une commande. 

« J’ai eu un flash. Ça a une forte symbolique en matière de pollution. Je pouvais m’en inspirer pour créer quelque chose qui incite à être responsable et écolo »

Leave a Reply